INSTITUT DE RECHERCHE ET DE FORMATION PARIS-SACLAY EFFICACITÉ ÉNERGETIQUE - MEMBRE DE L'ATEE

Ecoparc

Bannière_Ecoparc

Introduction

Face aux contraintes économiques et environnementales, une zone d’activité se développe sous forme d’Ecoparc afin de rendre ce territoire plus attractif dans un esprit d’économie circulaire :
- Pour les entreprises l’Ecoparc répond à des impératifs de compétitivité et de réduction de coûts par la mutualisation des infrastructures et des services ;
- Pour les collectivités locales, l’Ecoparc accroit l’attractivité du territoire, développe un gisement d’emploi et minimise les impacts environnementaux.
Chaque Ecoparc a sa propre stratégie, ce qui conditionne le type de gouvernance rassemblant les différentes parties prenantes locales. Ainsi, lorsque l’initiative est issue du monde industriel, le plus souvent pour lutter contre une crise économique, les structures choisies sont des sociétés de type privé qui facilitent les flux financiers entre acteurs.

Trois grandes catégories d’action sont ainsi envisageables :

puce Les missions de concertation facilitent les échanges d’information et de prise de décision collective, facilitent les liens entre industriels et parties prenantes locales. Ce type d’action est quasiment généralisé dans les zones industrielles françaises au travers d’associations.

puce Les services partagés permettent par mutualisation de réduire les coûts de certaines prestations. Les structures mises en place (souvent sous forme de Groupements d’Intérêt Économique) proposent des services « traditionnels » (formation, achats groupés, sécurité….) et des services de développement (laboratoire d’analyse, informatique….).

puce Le développement d’infrastructures (traitement de déchets, production centralisée d’utilité, échange de produits…) sont portés pour toutes les phases de projets (étude, réalisation, financement) par des sociétés possédant ainsi des fonds propres.

Les projets de recherche PS2E :

Avec ses partenaires, PS2E a lancé des projets de recherche dans les domaines suivants :

1. Projet SYMSIM

L’ambition du projet Symsim est d’apporter des outils de conception permettant à un maître d’œuvre de préconcevoir un Écoparc avant d’en déléguer éventuellement tant la réalisation que l’opération. La chaîne de valeur du développement d’un Écoparc est résumée par la figure ci-dessous. Après une phase d’indentification des données, phase qui n’est pas intégrée mais pourrait faire l’objet d’un autre projet du programme Écoparc, il est nécessaire d’estimer successivement les synergies énergies et matière potentielles, structurer les réseaux sur un cas de base puis les modifier en fonction des contraintes de flexibilité avant d’en estimer l’économie.

2. Projet AGILINT

Dans le contexte du développement de l’outil informatique d’intégration énergétique et matière de PS2E, ce projet a pour objectif de réaliser une étude comparative des méthodologies (à l’échelle nationale et internationale), des outils et des plateformes logiciels existants, ainsi que de leurs positionnements en mettant l’accent sur l’intégration de modèles, l’intégration de modules, la connexion aux bases de données, la résolution mathématique, etc. Le produit principal de cette activité est un cahier des charges de la future plateforme informatique d’intégration. Sa finalité est de préparer les choix méthodologiques et techniques. Ils contribueront au développement du futur outil d’intégration de PS2E, notamment en ce qui concerne la définition de son architecture et de son cahier des charges fonctionnel.

3. Projet ECOPARC INDUSTRIEL HAVRAIS

AERIEN ZIT LE HAVRECe projet d’ancrage de la démarche Ecoparc sur la zone industrialo-portuaire (ZIP) du Havre a été proposé fin 2013 sur 4 ans (10/2013-09/2017). En 2015, il a été recommandé de réduire la durée du projet et de l’arrêter le 31 décembre 2015, au regard des synergies potentielles des industriels partenaires de ce projet dans la zone du Havre.

Son objectif est :
• d’analyser les atouts de cette zone en vue de l’évaluation des synergies entre acteurs industriels, et la faisabilité technico-économique des réseaux nécessaires (verrous techniques, réglementaires, économiques et organisationnelles) ;
• d’élaborer la question de la gouvernance du territoire, l’adhésion et l’implication des différentes parties prenantes politiques et industrielles du territoire.
PS2E a constitué un socle de compétence sur les Ecoparcs industriels pour ainsi identifier les critères d’élaboration d’un Écoparc industriel.
En parallèle, un travail d’animation du territoire havrais a été mené pour fédérer les acteurs autour d’un projet d’Ecoparc.

Des analyses plus poussées sont menées sur les critères d’élaboration d’un Ecoparc telles que la gouvernance d’un Ecoparc, des thématiques permettant la mutualisation d’énergie, la constitution des données permettant d’identifier les synergies.

Projet Livegrid :

Un réseau électrique intelligent expérimental pour le campus Paris-Saclay

1- ECOPARC Logo LivegridLe consortium LiveGrid, réunissant de grands acteurs de l’enseignement supérieur, de la recherche, de l’industrie et collectivités territoriales, est engagé dans un projet visant à faire du campus Paris-Saclay la base de la construction d’un pôle économique leader en matière de réseaux électriques intelligents (smart grids). PS2E est un membre fondateur de LiveGrid, participe activement aux réunions techniques et de gouvernance. De plus, l’institut cherche à développer une synergie entre ses projets R&D et le projet LiveGrid, notamment sur deux sujet : simulation système – réseau et la technologie PEM. Aussi, la plateforme de chaleur de PS2E est présentée comme des ressources à mettre en disposition dans le cadre du projet.